L'arbitrage

·         L'arbitrage :

L'arbitrage est formé de commissaires sportifs et d'arbitres de niveaux : club, départemental, régional, interrégional, national, continental et inter­national.

Pour devenir commissaire sportif ou arbitre, il suffit de s'informer auprès de son professeur de club afin d'être inscrit sur les formations organisées dans le club.

·         Voici quelques exemples de termes d'arbitrage :

- Termes pour diriger le combat :

HAJIME : commencez

MATTE : arrêt momentané du combat

SOREMADE : fin du combat

SONA MAMA : ne bougez plus

YOSHI : reprenez

OSAEKOMI : immobilisation

TOKETA : sortie d'immobilisation

- Termes pour donner une valeur aux avantages :

YUKO : avantage moyen

WAZA-ARI : presque la victoire

IPPON : victoire suivie de l'arrêt du combat

- Termes pour pénaliser :

1ère faute : 1 SHIDO

2ème faute : 2 SHIDO

3ème faute : 3 SHIDO

4ème faute, disqualification : HANSOKU-MAKE

ou faute très grave : HANSOKU-MAKE direct

Les gestes de l'arbitre central sont :

Les valeurs :

Yuko

Wazari 

Ippon

Les pénalités

Non combativité

Fausses attaques

L'arbitre désigne le combattant qui reçoit la pénalité

La décision, le médecin et les autres gestes

Hantai l'arbitre et les juges donnent le vainqueur en même temps

Hachi l'arbitre indique le combattant victorieux

Hiki Wake ou match nul

l'arbitre appel le médecin

 

Technique non valable

Matté ou arrêté

Oesakomi ou début d'immobilisation

Sonomama (suspension du combat) ou Yoshi (reprise du combat)

Toketa ou fin d'immobilisation

Rajustement des kimonos

Les gestes des juges de coins sont :

 

Annuler la décision de l'arbitre

Que les combattants reprennent debout

Action valable

Action non valable

LE CODE MORAL

 

 

 

Le code moral

Les valeurs véhiculées au travers de la pratique du Judo