JUDO CLUB  88 CHARMES : site officiel du club de judo de CHARMES - clubeo

Teddy RINER: 8ème titre mondial!

7 août 2015 - 18:13

EDDY RINER FAIT LE GRAND 8

Résumé de la sixième journée

RINER

Habitué à partir en trombe dans ses combats, Teddy Riner s’est montré cette fois-ci plus stratégique en première partie de journée profitant des 5 minutes de combat pour lancer ses attaques. Très serein dans ses combats, le colosse français a bien pris le temps de poser son kumi-kata, manche gauche verrouillée, main droite montée. Il n’avait plus qu’à lancer ses techniques en fonction de la posture de ses adversaires. Il s’est lancé dans l’arène de l’Alau Ice Palace en affrontant l’Estonien, Juhan Mettis, trouvant la parade à 45 secondes de la fin du combat pour balancer haraï-goshi (ippon). Le tricolore a continué sa lancée imposant son osoto/haraï-goshi (ippon) sur le Kirghize Lurii Krakovetskii pour assurer sa place en quart de finale. Dans le même rythme, et toujours aussi efficace sur le kumi-kata, Teddy parvient à renverser l’Allemand André Breitbarth sur uchi-mata ken-ken (waza-ari) avant de le fixer au sol. En demi-finale, pas de grande surprise, Le Français a littéralement plié le Coréen Sung-Min Kim deux fois sur sumi-gaeshi comptabilisé 2 waza-ari qui l’envoient directement en finale.

Ultime combat pour un 8e sacre contre le finaliste de l’an dernier, Ryu Shichinohe. On pouvait espérer un réel engagement du Japonais, quand on se souvient de la petite frayeur en finale de Chelyabink. Mais le Japonais, toujours aussi craintif, a subi le rythme de Teddy au point de fléchir sur sumi-gaeshi (waza-ari). Le Français, à son habitude en quête du ippon, a simplement assuré son avantage jusqu’au gong pour devenir le judoka le plus titré de l’histoire. 
Mais ce titre est arrivé comme une évidence, accoutumé à être le meilleur depuis 2007…Teddy, indestructible, est devenu à Astana la 8e merveille du monde.
RINER 2
Podium + 100 kg
podium + 100 kg
1. RINER, Teddy FRA 2. SHICHINOHE, Ryu JPN 3. KHAMMO, Iakiv UKR 3. OKRUASHVILI, Adam GEO

Dans la catégorie des – 100 kg, Cyrille Maret était bien parti pour décrocher sa première médaille mondiale. En forme, dès son entrée en lice, Le Français s’est montré très convainquant face à la star locale, le champion du monde 2009, Rakov Maxim. Il s’est imposé 3 shido à 2 contre le Kazakh. Encore plus déterminé au second tour sur l’Italien Domenico Di Guida, le Français s’est lancé sur tomoe-nage pour marquer yuko avant de faire abandonner son adversaire sur étranglement. Qualifié pour les quarts de finale, Cyrille a monté le ton en plantant le Kirghize Chingiz Mamedov sur osoto-gari. Avec une bonne première partie de journée, on s’attendait vraiment à une très belle fin. Mais en demi-finale contre le jeune coréen Ryunosuke Haga (futur champion du monde), Cyrille n’a pas su gérer son avantage de 2 shido à 1 chutant sur uchi-mata dans les dernière secondes. Pas le temps de ruminer sur cette défaite, une médaille de bronze était au bout de ces championnats largement à sa portée. Face au Belge Toma Nikiforov en place de 3, le Français prend l’ascension de ce combat menant de 3 shido sans profiter de la faiblesse du Belge, (blessé à la main). Mais dans un tel événement, la tendance peut vite se renverser. Dans les trente dernières secondes, le Belge puise toute son énergie pour contrer l’uchi-mata de Cyrille (waza-ari) et fini par ipponiser le Français sur maki-komi. Grande déception pour Cyrille qui pensait accrocher le podium mais restera au pied de ce podium.

Maret

Bien préparée pour ces Championnats du monde, Emilie Andéol s’est sentie prête à affronter la Japonaise Megumi Tachimoto (quintuple médaillée mondiale) dès le premier tour. Agressive sur les mains, plutôt dynamique, elle avait bien entamé ce combat. Mais la Japonaise, plus puissante, s’est imposée sur ashi-guruma (ippon) éliminant directement la Française. Médaillée de bronze à Chelyabinsk l’an dernier et championne d’Europe en titre, Emilie avait à cœur de confirmer à Astana. Elle reste donc sur sa faim.

Commentaires

LE CODE MORAL

 

 

 

Le code moral

Les valeurs véhiculées au travers de la pratique du Judo